Nous avons aimé

Nos impressions à partager avec vous, chers(ères) lecteur(trices).

AUTREMENT, DIEU
AUTREMENT, DIEU
BUYSE RAPHAEL
14.90 €
Notre avis : Las du rythme trépidant du « prêtre hyperactif », l'auteur s'est arrêté un temps dans le monastère belge de Clerlande. Cette échappée belle n'était pas sans risque, celui de se retrouver nu devant un Dieu bien silencieux dont il viendrait même à douter de l'existence. En filigrane, celle de l'homme était-elle aussi en jeu. Il ne restait plus à l'auteur qu'à inscrire ses pas dans ceux des moines, au rythme lent mais assuré, en toute humilité, pour retrouver le chemin des vivants. Faisant écho ainsi à la phrase de Saint Irénée : « La gloire de Dieu c'est homme vivant. La vie de l'homme, c'est la vision de Dieu. » Intégrant les quatre vœux des moines - « être là, obéir à la vie, vivre simplement, aimer sans dévorer. » - il pouvait ainsi repartir sur les parvis, dans l'esprit de Madeleine Delbrel. Celle-ci disait ainsi : « Je savoure la vie en moi. Elle vient. Il s'agit moins d'agir que d'être. » - Lionel
Notre avis : Las du rythme trépidant du « prêtre hyperactif », l'auteur s'est arrêté un temps dans le monastère belge de Clerlande. Cette échappée belle n'était pas sans risque, celui de se retrouver nu devant un Dieu bien silencieux dont il viendrait même à douter de l'existence. En filigrane, celle de l'homme était-elle aussi en jeu. Il ne restait plus à l'auteur qu'à inscrire ses pas dans ceux des moines, au rythme lent mais assuré, en toute humilité, pour retrouver le chemin des vivants. Faisant écho ainsi à la phrase de Saint Irénée : « La gloire de Dieu c'est homme vivant. La vie de l'homme, c'est la vision de Dieu. » Intégrant les quatre vœux des moines - « être là, obéir à la vie, vivre simplement, aimer sans dévorer. » - il pouvait ainsi repartir sur les parvis, dans l'esprit de Madeleine Delbrel. Celle-ci disait ainsi : « Je savoure la vie en moi. Elle vient. Il s'agit moins d'agir que d'être. » - Lionel
DOROTHY DAY - LA REVOLUTION DU COEUR
DOROTHY DAY - LA REVOLUTION DU COEUR
COLLECTIF
19.90 €
Notre avis : Trois membres de l'association Le Dorothy présentent la première biographie en langue française d'une figure incontournable du catholicisme social new-yorkais, Dorothy Day. Dès l'université, elle s'engage aux côtés des ouvriers. À 18 ans, elle écrit ses premiers articles pour des journaux socialistes. Elle fréquente alors les écrivains et artistes de Greenwich village ainsi que les anarchistes et les syndicalistes. En soutenant le mouvement des suffragettes, elle connaît son premier emprisonnement. L'engagement intellectuel et politique n'est pas suffisant pour elle. Elle exerce ainsi le métier d'infirmière en 1918. Sa conversion progressive au catholicisme aboutit au baptême de sa fille en 1926 et à la rupture avec son compagnon. Si elle ne regrette pas sa conversion, elle déplore le peu d'intérêt du milieu catholique pour la question sociale. Elle n'est pas la seule. Avec Peter Maurin, prêtre français, elle fonde le mouvement The Catholic Worker, qui est en même temps un journal dont le premier numéro paraît le 1er mai 1933. Ces deux compagnons de combat ouvrent une première maison d'hospitalité, au nom de saint Joseph, pour accueillir les plus démunis. Le monde rural n'est pas en reste avec la création de fermes collectives. Si la notion de bien commun est importante aux yeux de Dorothy Day, elle insiste sur la responsabilité personnelle. Elle tient ainsi à son indépendance financière à l'égard de l’État. Elle incarne une forme d' « anarchisme chrétien communautaire ». La prière, l'écriture et la vie collective rythment ses journées. Ses sources d'inspiration sont notamment le personnalisme chrétien de Mounier et de Maritain et la petite voie de Thérèse de Lisieux. Cette vie spirituelle ne la détourne pas des préoccupations sociales, bien au contraire. Elle mène ainsi de nouveaux combats pour la paix, contre le racisme et toujours en faveur des plus démunis. Ceci lui vaut un nouvel emprisonnement en 1973 alors qu'elle répond à l'appel de Joan Baez en faveur de fermiers mexicains menés par César Chavez. Dorothy Day est une personnalité libre aux multiples visages. Son éloge du castrisme, en 1962, ne fait pas l'unanimité. Nous pouvons prolonger notre lecture par "La longue solitude", autobiographie spirituelle, qui vient de paraître aux éditions du Cerf. - Lionel
Notre avis : Trois membres de l'association Le Dorothy présentent la première biographie en langue française d'une figure incontournable du catholicisme social new-yorkais, Dorothy Day. Dès l'université, elle s'engage aux côtés des ouvriers. À 18 ans, elle écrit ses premiers articles pour des journaux socialistes. Elle fréquente alors les écrivains et artistes de Greenwich village ainsi que les anarchistes et les syndicalistes. En soutenant le mouvement des suffragettes, elle connaît son premier emprisonnement. L'engagement intellectuel et politique n'est pas suffisant pour elle. Elle exerce ainsi le métier d'infirmière en 1918. Sa conversion progressive au catholicisme aboutit au baptême de sa fille en 1926 et à la rupture avec son compagnon. Si elle ne regrette pas sa conversion, elle déplore le peu d'intérêt du milieu catholique pour la question sociale. Elle n'est pas la seule. Avec Peter Maurin, prêtre français, elle fonde le mouvement The Catholic Worker, qui est en même temps un journal dont le premier numéro paraît le 1er mai 1933. Ces deux compagnons de combat ouvrent une première maison d'hospitalité, au nom de saint Joseph, pour accueillir les plus démunis. Le monde rural n'est pas en reste avec la création de fermes collectives. Si la notion de bien commun est importante aux yeux de Dorothy Day, elle insiste sur la responsabilité personnelle. Elle tient ainsi à son indépendance financière à l'égard de l’État. Elle incarne une forme d' « anarchisme chrétien communautaire ». La prière, l'écriture et la vie collective rythment ses journées. Ses sources d'inspiration sont notamment le personnalisme chrétien de Mounier et de Maritain et la petite voie de Thérèse de Lisieux. Cette vie spirituelle ne la détourne pas des préoccupations sociales, bien au contraire. Elle mène ainsi de nouveaux combats pour la paix, contre le racisme et toujours en faveur des plus démunis. Ceci lui vaut un nouvel emprisonnement en 1973 alors qu'elle répond à l'appel de Joan Baez en faveur de fermiers mexicains menés par César Chavez. Dorothy Day est une personnalité libre aux multiples visages. Son éloge du castrisme, en 1962, ne fait pas l'unanimité. Nous pouvons prolonger notre lecture par "La longue solitude", autobiographie spirituelle, qui vient de paraître aux éditions du Cerf. - Lionel
L-ENFANT ET L-OISEAU
L-ENFANT ET L-OISEAU
SUKEGAWA DURIAN
18.00 €
Notre avis : Johnson est un jeune corbeau tombé du nid. Yoichi est un écolier vivant seul avec sa maman. Lorsque cette dernière décide de recueillir le corbeau malgré l'interdiction d'avoir des animaux dans la résidence, un lien très fort ce créé entre les deux jeunes êtres, par-dessus les différences. Mais cela sera de courte durée puisque les croassements se font de plus en plus fort tout comme le risque de se faire découvrir. Johnson se voit obligé de prendre son envol depuis le balcon. Il sera propulsé dans une ville hostile, tentant de survivre comme il le peut parmi ses congénères. Une lecture bouleversante et poétique posant des questions actuelles sur la place de l'animal et de l'humain, sur notre impact sur la nature... - Lucile
Notre avis : Johnson est un jeune corbeau tombé du nid. Yoichi est un écolier vivant seul avec sa maman. Lorsque cette dernière décide de recueillir le corbeau malgré l'interdiction d'avoir des animaux dans la résidence, un lien très fort ce créé entre les deux jeunes êtres, par-dessus les différences. Mais cela sera de courte durée puisque les croassements se font de plus en plus fort tout comme le risque de se faire découvrir. Johnson se voit obligé de prendre son envol depuis le balcon. Il sera propulsé dans une ville hostile, tentant de survivre comme il le peut parmi ses congénères. Une lecture bouleversante et poétique posant des questions actuelles sur la place de l'animal et de l'humain, sur notre impact sur la nature... - Lucile